Préambule & Présentation - Disparus d'Algérie

Préambule

L'objectif de cet espace numérique est d'établir la:

LISTE DES PERSONNES DISPARUES PRESUMEES DECEDEES CIVILES ET MILITAIRES pendant la période des "évènements d'Algérie" (1954-1962) dite "Guerre d'Algérie" le 18 octobre 1999.

MERCI DE BIEN VOULOIR SIGNALER AU SITE, TOUTE ERREUR OU OMISSION PERMETTANT AINSI D’OBTENIR UN DEVOIR DE MEMOIRE DES PLUS EXACTS.

Ce travail s'est fixé pour objectif de devenir, à terme, UNE référence utile à tous nos compatriotes. Il est en effet indispensable de mener à bien, avec des méthodes rigoureuses, tous ces travaux sur notre passé. Plus nous serons précis et ordonnés, moins nos chiffres et indications ne pourront être contestés.

En attendant la réalisation de cet objectif ; cette liste est soumise à la critique et à l'appréciation de tous dans le but d'en améliorer et fiabiliser les contenus.

Présentation

Le travail (informatique & hébergement) présenté ici a été réalisé (par Marc MORA) sur la base de la liste mise en place par Jean-Claude ROSSO (voir aussi Sources et Apports), la mise à jour en ligne est datée du 07/12/2016 (basée sur la liste du 20 octobre 2012).
Par ailleurs et pour éviter toute polémique non constructive, CETTE LISTE est un chantier ouvert qui reprend, dans la mesure du possible et du connu, tous les noms figurant dans les différentes listes publiées et qui cherchent à recenser, elles aussi, les disparus.
La particularité de CETTE LISTE publiée ici, c'est de présenter à la fois les justificatifs, quand ils existent, ou bien de souligner leur absence ou des informations contradictoires. Le seul but est de rendre fiable, une liste opposable, au sens noble et de participer à l'indispensable travail de mémoire.
Enfin elle n'est pas là pour contredire les autres publications, qu'elles soient sur papier, numériques ou figées dans la pierre, chacun oeuvre à l'accomplissement de cette finalité commune, en préservant les symboles et la réalité historique de cette terrible aventure.

Cliquez sur les en têtes des cases pour accèder aux contenus.
* Photo personnelle du Mur de Perpignan (Marc MORA).

Sources et apports

Sources

Toutes les sources accessibles ont été comparées, étudiées et vérifiées.
Ce mémoire s’inspire aussi en très grande partie de la liste, issue du ministère des affaires étrangères et pour les militaires d’informations recueillies auprès du Secrétariat Général pour l’Administration, d’associations d’anciens combattants et d’études diverses (livresques, Internet toutes vérifiées bien sur, etc…).

Sans oublier l’aide si efficace des livres :
  • du Capitaine M.LECLAIRE (ASFED) paru en 1986 « Disparus en Algérie 3000 Français en possibilité de survie » aux Editions Jacques GRANCHER
  • de Geneviève de TERNANT et sa remarquable trilogie sur l’Agonie d’Oran
  • de Jean Yves JAFFRES «  Militaires Français prisonniers du FLN ou Disparus en Algérie de 1954 à 1962 »
  • de Jean Jacques JORDI « Un silence d’Etat «  Editions SOTECA
  • des études de Jean-Pierre ROCHE dont le substrat sur les militaires m’a particulièrement aidé au début de mes recherches.

Apports

Le portage sous base de données informatique et la présentation de ce site sont réalisés par Marc MORA en collaboration avec le gestionnaire.
Par nature et définition, cet espace est destiné à évoluer et à être complété, utilisez l'onglet CONTACTS si vous souhaitez, modifier, compléter, les données présentées ici.

Remerciements

Qu’il me soit également permis de remercier très chaleureusement :
  • Madame DUCOS ADER Colette, qui depuis cinquante ans, oeuvre inlassablement à la cause des Disparus d'Algérie, elle même, hélas, touchée au plus près par ce drame.
  • Madame AUDAIRE Christiane pour sa disponibilité, sa compétence et sa remarquable efficacité que je ne cesserais jamais de louer. Sans elle nous n’aurions pu progresser dans l’étude de nos travaux mémoriels.
  • Les anonymes dont je remercie tout particulièrement l’aide discrète et le soutien (Elles et Ils se reconnaitront).
  • Madame Geneviève Oberdorf pour sa collaboration et ses recherches, au profit de l'intégrité de plusieurs indications.

Limites et évolutions

Limites

La compilation de données de cette liste n'est en aucun cas, exhaustive, elle est destinée, par nature à évoluer et à s'enrichir de tout nouvel élément susceptible soit de compléter la liste elle même soit d'y ajouter de nouveaux disparus, le gestionnaire continue son travail de recherche et de mise à jour.

Evolutions

Cette liste représente un état des connaissances au moment de sa dernière mise à jour (voir préambule & présentation).
Elle pourra (devra) être enrichie de données validées et certifiées afin d'en assurer la valeur.

Mode d'emploi

Pour consulter la base, allez sur l'onglet "Consultation de la base", plus bas. Il y a 2 points d'entrée : Recherches et Consultation et il est possible de passer de l'un à l'autre, ensuite.

Consultation libre & limitations

Le principe même d'une base de données publique est de mettre à disposition de tous des données pour information, utilisation, etc..
Celle ci obéit à ce principe avec la même application. Cependant la conception de GUI (ou interface utilisateur) nous a amené à suivre 2 principes :
  • facilité, minimum de clicks, vitesse de réponse correcte
  • résultats utiles et possibilité d'avoir de façon formelle les résutats pour examen et études
Ceci détermine l'accès "Visiteur" qui donne accès à :

Nom, Prénom, Statut, Date (quand elle existe), Organisme déclarant, Validation du statut.

Les recherches peuvent être faites selon n'importe lequel de ces critères.
Qu'il soit réduit ou important, le résultat de vos recherches peut vous être envoyé par mail à l'adresse de votre choix (c'est vous qui déclenchez l'envoi).

Contexte juridique

Limites juridiques

Dans l'absolu, la règle des 70 ans devrait s'appliquer à cette liste et donc les informations qui s'y trouvent pourraient paraitre illégales dans leurs formes.
Cependant, nous faisons appel au Droit à l'Information en ce qui concerne ces renseignements si particuliers que sont les disparus d'un conflit grave qui a encore de nombreux témoins, familles et acteurs.
Il est sans intérêt d'attendre 100 ans pour essayer de "faire vivre" la réalité des disparus d'Algérie dans sa période de fin des départements français.
La méthodologie traditionnelle des historiens qui s'appuient sur des preuves ou actes peut être complétée de l'action de mémoire vivante. Ceci n'exclue pas la rigueur et la recherche de la vérité ainsi que celle des preuves.

Avec chaque disparu cité (c'est d'ailleurs pour cela qu'ils n'y sont pas tous) nous essayons de fixer l'origine de la déclaration, la validation quand elle existe par un acte administratif ou un jugement de TGI ou la présence sur une liste officielle (Mission Interministérielle aux Rapatriés - AMAE - etc).

Toute personne dûment mandatée peut s'opposer à la publication d'un nom.

Contacts

Contacter Jean-Claude ROSSO :
Proposer un complément, modification ou nouvelle information :
Si vous voulez compléter la liste cliquez sur l'enveloppe qui suit, vous recevrez un mail explicatif (vous pouvez envoyer votre message vide et sans objet):

CONSULTATION de la liste des disparus

Liste du 07/12/2016


Vérification du Navigateur



Lisez l'aide (sur les pages Recherches et Consultations) avant tout !

Cliquer ici pour aller aux RECHERCHES
Cliquer ici pour aller aux CONSULTATIONS